Synthèse du colloque Citoyennage 2016 en Bretagne

En Bretagne, le colloque Citoyennage 2016 s’est déroulé le 27 et 28 septembre 2016. Voici la synthèse des échanges sur le thème choisi:

Comment faire pour intéresser les résidents à ce qui se passe autour d’eux, rester dans le coup ?
-En établissement ?
-En extérieur, dans le monde ?

1 – CRÉER DU POSSIBLE C’EST ETRE EN ACTION DANS SA VIE QUOTIDIENNE
L’attention aux autres, l’écoute, ne pas imposer mais proposer ; donner du désir.
L’aide aux autres.
Il faut du temps pour s’habituer et accepter une vie collective. C’est difficile.
Il y a trop de monde pour que les aspirations individuelles puissent être prises en compte, d’ailleurs ces aspirations ne sont pas toujours prises en compte.

2 – LES GROUPES DE PAROLE
C’est un moyen pour mieux se connaître, s’informer sur divers thèmes et les groupes de paroles permettent d’exprimer ce que nous avons vécu.
Créer des boites à idées.

3 – ACCEPTER LES REFUS ET S’INTERROGER SUR LES RAISONS DU REFUS
Redire autrement ; ne pas se décourager quand il faut reformuler, prendre le temps d’écouter ; ne pas s’écouter soi-même.
Il faut avancer au rythme de chacun. Connaître la personne pour mieux la comprendre, ce qui amène à échanger sur les attentes à l’arrivée et pendant les périodes de crise.

4 – RESTER ÉVEILLÉ AFIN DE NE PAS ETRE QUE CONSOMMATEUR
Être acteur de sa vie personnelle et en collectivité. Être en état d’acceptation qui peut être un travail lent. Savoir vivre ensemble et unis, réfléchir sur les problèmes que nous avons vécus et intéresser les autres.

5 – OUVRIR LA RÉSIDENCE VERS L’EXTÉRIEUR
S’ouvrir et développer le bénévolat, s’ouvrir aux écoles, à la jeunesse, aux étudiants.

6 – MIEUX CONSERVER SON INDÉPENDANCE
L’accessibilité extérieure rend difficile les sorties pour se promener, faire ses courses. Il est important de solliciter les mairies pour résoudre ces problèmes.
Ne pas laisser les personnes les plus dépendantes s’enliser dans leur dépendance et garder une raison de vivre.

7 – EN PÉRIODE DE SOUFFRANCE
On peut être dans l’incapacité de s’ouvrir aux autres, on a besoin que l’on s’adapte à soi, on peut avoir besoin d’aides extérieures exemple : un psychologue.

Conclusion:
Se donner le droit d’être heureux permet d’apporter du bonheur aux autres et donner du désir.


Une réflexion au sujet de « Synthèse du colloque Citoyennage 2016 en Bretagne »

Les commentaires sont fermés.