CITOYENNAGE est une démarche qui lie Citoyenneté et Grand âge.
Aujourd’hui, il arrive encore trop souvent que l’on décide « pour » les personnes âgées,
et pas « avec » eux, sur des questions qui les concernent au quotidien.
Il est essentiel de permettre aux personnes résidant en établissement d’exercer leur droit de citoyen : ils peuvent, mieux que personne, parler de la vieillesse, de leurs difficultés et de leurs envies.
Pour les professionnels, il s’agit de soutenir une démarche démocratique,
permettant à chacun d’enrichir sa pratique professionnelle.

 

 


 

Citoyennage… pourquoi ?

    • Parce que l’on reste citoyen toute sa vie et que l’âge et le handicap ne constituent pas un frein à la libre expression et au libre arbitre.
    • Parce que s’exprimer, s’informer, échanger, et s’enrichir d’expériences nouvelles permettent d’améliorer la qualité de vie au quotidien dans les établissements et au domicile.
    • Parce que la personne âgée est la mieux placée pour parler de la vieillesse et de son quotidien en établissement.
    • Parce que la loi du 2 janvier 2002 demande aux établissements de s’inscrire dans une démarche active d’écoute et de prise en compte de la parole des résidents.

Citoyennage… pour qui ?

    • Pour les personnes âgées participantes, qu’elles vivent à domicile ou en établissement. Parce qu’elles restent des personnes responsables, qui s’impliquent et conservent, de ce fait, une position sociale reconnue.
    • Pour l’ensemble des résidents des structures participantes, au sein desquelles se développe une véritable dynamique.
    • Pour les personnels accompagnateurs qui dans un cadre nouveau, redécouvrent les résidents à travers une relation différente et réfléchissent sur leur pratique quotidienne, en échangeant avec d’autres professionnels.
    • Pour le directeur qui peut ainsi inscrire dans la culture de l’établissement la prise en compte de la parole des personnes âgées, et sans le soutien duquel la démarche risque d’être infructueuse.

La parole des personnes âgées